Ile déserte au large de Flower Island © Francine Milea
Point culminant de Flower Island © Francine Milea
Tarsier sur l'île de Bohol © Francine Milea
A bord d'un bankha, bateau traditionnel philippin © Francine Milea
A l'entrée de la rivière souterraine à Sabang © Francine Milea
Vue sur le volcan Taal © Francine Milea
Eglise hispanique à Bicol © Francine Milea

Avec plus de 7000 îles, l'archipel des Philippines offre une grande diversité de paysages: des cités historiques de Luzon aux îles idylliques des Visayas en passant par les jungles de Mindanao, un seul voyage n'y suffira pas pour faire connaissance avec cette destination encore peu fréquentée et à la population accueillante et chaleureuse.

Luzon

De Manille au Sud, au détroit de Babuyan tout au Nord, Luzon se veut un concentré de paysages, ethnies et cultures qui font la diversité des Philippines. Rizières en terrasses, ethnies colorées, villes coloniales et plages sont réunies sur une même île pour le bonheur des voyageurs.

Boracay et Visayas occidentales

Boracay reste la destination numéro un de nombre de visiteurs qui souhaitent allier vacances balnéaires et vie nocture. Elle est accessible depuis l'île de Panay et l'aéroport de Caticlan. Sur plus de 4km de long, la plage idyllique de White Beach est bordée d'hôtels et restaurants de toutes catégories, sans compter les nombreux centres nautiques qui offrent une multitude d'activités en mer (voile, windsurf, kitesurf, plongée et snorkeling).

Cebu et Visayas orientales

La ville de Cebu fait office de 2ème point d'entrée international aux Philippines avec son aéroport relié quotidiennement à Hong Kong ou Singapour, entre autres villes asiatiques. Si la ville ne recèle pas d'un intérêt exceptionnel, l'île possède au Nord de belles plages de sable blanc ainsi que de très intéressants spots de plongée.

Palawan

Fine langue de terre qui s'étire sur plus de 600 kms de long, Palawan est bordée de part et d'autre de kilomètres de plages vierges aux lagons turquoise et fonds marins exceptionnels. Si le Sud est resté dans "son jus" avec peu d'infrastructures, la moitié Nord de l'île tend à se développer petit à petit, tout en préservant le charme des lieux.